Archives du mot-clé Fabrice Podvin

Le patrimoine de la chapelle, les jardins et les expositions ont attiré les visiteurs sur les hauteurs de Saint-Roch les 16 et 17 septembre

Fabrice Podvin, Philippe Colignon et Marcel Thibaut
Fabrice Podvin (à droite) et Philippe Colignon entourent le sculpteur Marcel Thibaut, qui exposait dans les jardins la chapelle il y a deux ans.

Les prévisions météo plutôt pessimistes ayant été démenties, ce sont près d’une centaine de personnes qui ont répondu à l’invitation des Amis de Chapelle cette fin de semaine des 16 et 17 septembre.

 

4 des oeuvres de Fabrice Podvin. Un masque, une tête, un arbre et un chaise avec le logo des Amis de la Chapelle
Quatre des sculptures de crin de Fabrice Podvin

Les visiteurs étaient venus voir les sculptures de crin de Fabrice Podvin, dont une chaise « clin d’œil » à l’association, puisqu’elle porte le logo des Amis de la Chapelle mais également une douzaine de photos grand format de Philippe Colignon, disposées dans les jardins comme autant de portes ouvertes sur la forêt.

Le public a également pu bénéficier des visites guidées de la chapelle, apprécier le travail des jardinier et profiter de la vue sur la ville et les Vosges environnantes ou encore mesurer tout le travail accompli sur les lieux par un retour en arrière d’une vingtaine d’années avec les « Regards Croisés 1997-2017 » proposés par Jean-Louis Bourdon.

 

Photo de Visiteurs dans le parc devant une photo de Philippe Colignon
Visiteurs dans le parc devant une photo de Philippe Colignon

 

Pour certains, c’était une découverte totale des lieux, pour d’autres un retour aux sources,  tel ce Saint-Rochois de souche qui n’était pas venu sur les lieux depuis une soixantaine d’années. A l’époque, la ferme attenant à la chapelle était tenue par M. et Mme Favard et certains objets étaient encore présents à l’intérieur de chapelle : une statue en bois de Saint-Roch datant du 16ème siècle ou encore les 3 tableaux de la vie d’un ermite et deux pièces du retable. Il est à noter que ces cinq objets ont disparus entre le 16 août 1999 et la mi-août 2000. Nous reviendrons sur ce sujet dans un article ultérieur.

 

phots de la hallière et d'une partie de la "ferme"
Un des « regards croisés » : à gauche illustration de 1997 (copie d’écran d’une vidéo) et à droite la situation actuelle

Le prochain rendez-vous de l’Association des Amis de la Chapelle aura lieu le dimanche 8 octobre à 17 heures avec une animation autour la soupe avec dégustation de soupes d’ici et d’ailleurs, après la conférence de Claude Thouvenot sur le thème « Lorsque l’on se nourrissait sur sa terre« , prévue à 17 heures.

Journées Européennes du Patrimoine – Samedi 16 et dimanche 17 septembre 2017

Affcighe des Journées du Patrimoine

A l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, la chapelle et ses jardins seront ouverts au public le samedi 16 et le dimanche 17 septembre 2017 de 14 heures à 18 heures.

Au programme :

  • visites guidées de la chapelle,
  • visite libre des jardins,
  • exposition photo de Philippe Collignon,
  • exposition de sculptures de crin de Fabrice Podvin
  • et Regards croisés 1997-2017, photos à partir d’une vidéo de 1997, par Jean-Louis Bourdon.

 

Philippe COLIGNON

Né à Saint-Dié-des-Vosges où il vit et travaille, il débute dans la photographie en 1978 et expose, depuis, tant en France qu’à l’étranger (Allemagne, Belgique, Japon, Brésil…).

Outre son attachement profond pour le portrait, qu’il pratique depuis le début, (“Effacer la différence”, “Afrique plurielle”, “Mes chers voisins”, …), son travail est jalonné par des séries qui lui permettent de “visiter” la plupart des styles photographiques.

Au titre de ses séries les plus marquantes, on peut citer, entre autres, ses travaux avec Michel BUTOR ( “L’Humus Inscrit”, avant-propos de André Villers- “L’Aisselle de la forêt” – “A fleur de peau” ), sa poignante présentation “Le corps en filigrane” sur les textes de Roland MARX et, plus récemment, “Vosges secrètes” (texte de Benoît Duteurtre) ou “Extases” (textes de Claudie Hunzinger).

Une des photos de porche de Philippe Colignon

Membre du groupe de plasticiens « Paradoxes » et du collectif de photographes « Chambre à part », Philippe COLIGNON présentera dans les jardins de la chapelle des photos grand format (2 m X 2 m) consacrées aux portes et porches de la ville. Voici un extrait de la présentation qu’en a faite l’écrivain Pierre Pelot :

« Entrez.
Je vous en prie.
C’est quelquefois une montagne qu’on entrouvre. Dans la faille tranchée de laquelle on s’insinue.
Au bout, là-bas, d’un passage assombri, d’une cour pavée que les siècles jointoient, il est d’autres logis, il est d’autres vallées, d’autres habitations, pratiquement d’autres mondes et des logis de gens, cernant un puits vertical dressé,vers un carré de ciel.
Ces portes-là, cochères, ces passages traversiers de miroirs improbables, ces porches aux dos
ronds, arc-boutés, soutenant les cieux de tous les temps comme des arcs-boutants
de cathédrales…
Ces passages basculant sur des entrailles de châteaux…
Qu’il suffit d’entrebâiller pour se sentir invité à pousser plus avant.
Se sentir attendu en hospitalité ».

Le texte complet de Pierre Pelot est ici : Présentation de l’exposition de Philippe Colignon par Pierre Pelot.

Fabrice PODVIN

Né à St Dié en 1970, Fabrice Podvin est tapissier d’ameublement et sculpteur de crin.

Après avoir travaillé pendant 20 dans l’industrie du siège automobile, il a réalisé une formation de tapissier d’ameublement à Neufchâteau au Lycée des Métier des Arts de l’habitat et de l’ameublement, ainsi qu’au centre de formation AFPIA Est-Nord à Liffol le Grand.

A travers ce métier pour lequel il s’est pris de passion, il a aussi découvert une autre façon de s’exprimer en sculptant le crin.

Il était présent en août à Saint-Dié à l’expo Déod’art 2017 et présentera à la chapelle de nouvelles créations.

Photo d'une oeuvre de Fabrice Podvin, tapissier et sculpteur de crin
Oeuvre de Fabrice Podvin, tapissier et sculpteur de crin

Jean-Louis BOURDON

Membre de l’association des Amis de la Chapelle, il est déodatien depuis 1980 et s’intéresse à la photographie.

Il présente une série de 16 photographies de la chapelle et de son environnement extraites de la vidéo « Saint-Roch/L’Orme, hier, aujourd’hui et demain ». Elle a été réalisée en 1997 par les élèves de 4ème du Collège Vautrin Lud avec leurs professeurs, Mmes Houtmann, Ugolini-Soudière et Laurent et avec l’aide de Mmes Isabelle Marmois, documentaliste et Emilie Crovizier, aide éducatrice et de M. Christian Noël, formateur vidéo.

A cette occasion, il sera procédé à la projection de cette vidéo, enregistrée en VHS et retranscrite sur un DVD, qui nous a été transmise par Claude et Michèle Viry, membres de l’association des Amis de la Chapelle. Tournée en grande partie à la chapelle, elle permet de voir quel était l’état de l’édifice et de ses alentours il y a 20 ans et de mesurer tout le travail réalisé depuis l’année 2000. On y voit aussi des séquences filmées au Centre Social Saint-Roch lors de ses travaux d’extension et au collège Vautrin Lud.

Image de 1997
Capture d’écran de la vidéo réalisée par des élèves du Collège Vautrin Lud en 1997