Archives du mot-clé graff

Maxime Acker et Emmanuel Antoine invités pour les Journées du Patrimoine 2016

Cette année, l’association a invité deux artistes dans les jardins de la chapelle, le strasbourgeois Maxime Acker (sculptures) et le déodatien Emmanuel Antoine (Boîtes à détail).

Maxime Acker qui a réalisé de nombreuses expositions en France et dans le monde propose un travail plastique dans lequel la sculpture occupe une large place. Un travail qui se construit principalement à travers le prisme de l’enfance, de la religion et de la surconsommation. Qu’elles soient de bois, de bronze ou d’inox, ses sculptures sont résolument figuratives et utilisent l’allégorie pour exprimer divers sentiments qu’inspire le monde contemporain à l’artiste. En résultent des œuvres aux expressions ambivalentes qui prennent sens selon l’univers mental des personnes qui leur font face.

Pour en savoir plus sur Maxime Acker : Maxime Acker, sculpteur.

Une des oeuvres de Maxime Acker
Une des œuvres de Maxime Acker

Emmanuel Antoine, directeur du Centre d’Etude et de Promotion des Arts Graphiques et Arts Plastiques de Saint-Dié (CEPAGRAP) est un habitué des Jardins de la Chapelle. Après l’installation de ses lorgnettes lors des Journées du Patrimoine 2014, il nous propose cette année une vingtaine de boîtes présentant des détails du jardin, disposées le long d’un parcours. Pendant sa promenade, le spectateur est invité à retrouver et identifier ces détails photographiques.

Photo d'Emmanuel Antoine
Emmanuel Antoine – Journées du Patrimoine 2014

Durant les deux journées, l’association organise des visites guidées de la chapelle.

Jean-Louis Bourdon présentera un diaporama sur les « Trésors et détails de la Chapelle Saint-Roch » à 11 heures, 15 heures et 17 heures.

Enfin, l’exposition des graffeurs Mantra et Love est toujours visible dans les jardins, près du boulodrome..

Horaires d’accès à la chapelle et aux jardins : samedi 17 et dimanche 18 septembre de 10 heures à midi et de 14 heures à 18 heures.

 

La fresque murale de Mantra : création et inauguration

Créée à partir du 6 juin, la fresque murale du graffeur Mantra  a été inaugurée le samedi 11 juin.

Elle a été réalisée sur l’un des murs d’un bâtiment du « Toit Vosgien », rue des 4 Frères Mougeotte, en face de l’usine Gantois.

On y retrouve la prédilection de l’artiste de Woippy pour les papillons.

Oeuvre éphémère, il est prévu qu’elle reste en place pour 4 ans. A l’issue de cette période, des travaux sont en effet prévus par le bailleur social du quartier de Kellermann.

Suivez sur les deux fichiers PDF ci joints, les principales étapes de la création de cette oeuvre du 6 au 12 juin : La peinture murale de Mantra au jour le jour – 1 – du 5 au 8 juin et La peinture murale de Mantra au jour le jour – 2 – du 8 au 11 juin

Samedi 4 juin, à 19 h 30, les jardins de la chapelle accueillent les graffeurs MANTRA et LOVE

Oeuvre réalisée à Francfort en 2015
Oeuvre réalisée à Francfort en 2015

Jeune artiste peintre autodidacte, issu de la scène graffiti française, Mantra est né en 1987.

En activité depuis 2008, il travaille depuis 2011 en coopération avec l’artiste franco-allemand Love, et depuis 2012 il développe parallèlement des projets personnels.

L’histoire de Mantra est avant tout celle d’un enfant qui à grandi entre le vacarme du centre ville de Metz et les murmures de sa campagne environnante et d’un adulte qui aujourd’hui rend hommage à ses héros d’enfances : papillons, hiboux, araignées, tout un bestiaire qu’il dépeint, dans un style réaliste et vivant.

Les murs se transforment en miroirs, reflétant les cris d’une nature que l’on n’écoute plus. Autant de traces qu’il laisse dans l’espace urbain et s’efforce de répéter tel des mantras. Apprendre, comprendre, se souvenir de chacune, les réciter chaque fois avec justesse, concentration et sensibilité. Les construire plus grandes, malgré la pluie et le vent, soigner chaque détails avec la volonté de faire vivre le mur, rechercher un équilibre en modifiant son environnement, et créer une nouvelles réalité.
Il développe une technique unique et solide, avec laquelle il est capable de réaliser des peintures de toutes échelles, sur n’importe quelle surface. La qualité de détail qu’il peut reproduire sur de très grandes surfaces, ainsi que la vitesse d’exécution, lui permettent de se distinguer parmi les peintres de sa génération.
Cette passion et sa motivation l’ont élevé d’amateur à professionnel. Grâce à ses compétences artistiques exceptionnelles, le jeune français est actuellement en voie vers l’avant-garde internationale de l’art du Graffiti contemporain, bien au-delà des frontières européennes : Vienne, Paris, Bruxelles, Annecy, Lima, Seattle, Quito, Bogotá.

En juin, Saint-Dié a trois rendez-vous avec l’artiste sur 3 sites différents.

En premier lieu dans les jardins de la chapelle où tout est prêt pour la réalisation de trois tableaux réalisé par Mantra et son collègue Love et qui seront inaugurés le vendredi 4 juin à 19 h 30 et qui resteront visibles tout l’été (photo ci dessous).

Puis le 11 juin, d’abord à 18 h 30, rue des 4 Frères Mougeotte, puis à 19 h 30 à la Galerie 36e art, 36 rue Thiers (retrouvez l’affiche sur le lien suivant : affiche mantra).

Invitation Imago

En attendant Mantra. Jardins de la Chapelle Saint Roch
En attendant Mantra. Jardins de la Chapelle Saint Roch

 La presse en parle : Mantra et Love. Vosges Matin du 3 juin 2016.