Archives du mot-clé sève de bouleau

Si le sirop d’érable m’était conté, avec Lorraine Québec. Dimanche 26 mars

Comme annoncé en juillet dernier, les animations 2017 à la chapelle débuteront lors de la dernière semaine du mois de mars (l’après-midi des 25 et 26) en partenariat avec l’Association Lorraine-Québec. Il sera bien sur question du sirop d’érable, spécialité de la Belle Province, mais aussi de francophonie. Rappelons à ce sujet qu’au Québec on ne dit pas « week-end » mais « fin de semaine ».

Après la dictée francophone de France Québec, organisée à la chapelle le samedi 25 à 14 h dans le cadre de la Semaine de la Francophonie, l’après midi du dimanche est consacrée à lune animation intitulée « Si le sirop d’érable m’était conté« .

Dimanche 26 à partir de 14 heures : conférences sur le sirop d’érable et l’histoire du Québec, animations, parties de « pichenotte », un jeu traditionnel du Québec, dégustation et vente de produits dérivés du sirop d’érable et d’autres surprises.

Avec, comme en 2016, une vente de la Sève de bouleau de la Chapelle.

Affiche de l'animation sur le sirop d'érable

D’autres informations dans l’article : https://www.chapelle-saint-roch.fr/2017/03/02/samedi-25-et-dimanche-26-mars-journees-francophones-avec-lorraine-quebec/.

Animations avec Lorraine-Québec les 25 et 26 mars

Comme annoncé en juillet dernier, les animations 2017 à la chapelle débuteront lors de la dernière semaine du mois de mars (l’après-midi des 25 et 26) en partenariat avec l’Association Lorraine-Québec. Il sera bien sur question du sirop d’érable, spécialité de la Belle Province, mais aussi de francophonie. Rappelons à ce sujet qu’au Québec on ne dit pas « week-end » mais « fin de semaine ».

Le samedi 25 à 14 h aura lieu la dictée francophone de France Québec, organisée dans le cadre de la Semaine de la Francophonie. Les meilleures copies seront transmises à Lorraine Québec puis à France Québec avec possibilité de gagner de nombreux lots.

Plus d’informations dans l’article : https://www.chapelle-saint-roch.fr/2017/02/22/samedi-25-mars-a-14-h-dictee-francophone-de-france-quebec/

Dimanche 26 à partir de 14 heures : conférences sur le sirop d’érable et l’histoire du Québec, animations, parties de « pichenotte », un jeu traditionnel du Québec, dégustation et vente de produits dérivés du sirop d’érable et d’autres surprises.

Avec, comme en 2016, une vente de la Sève de bouleau de la Chapelle.

Plus d’informations dans l’article : https://www.chapelle-saint-roch.fr/2017/03/02/samedi-25-et-dimanche-26-mars-journees-francophones-avec-lorraine-quebec/.

Affiche de l'animation sur le sirop d'érable

samedi 25 et dimanche 26 mars : Journées Francophones avec Lorraine Québec

Affiche de l'animation sur le sirop d'érable

A l’occasion de la semaine internationale de la francophonie, l’association des Amis de la Chapelle a mis en place avec Lorraine Québec, une des associations régionales de France Québec, des animations qui se dérouleront la fin de semaine des 25 et 26 mars (au Québec on ne dit weekend, mais fin de semaine).

Le samedi à 14 heures aura lieu la dictée francophone de France Québec. 

Les régions et le pays à l’honneur seront respectivement l’Auvergne, le Québec, l’Acadie et la Côte d’Ivoire (qui reçoit en 2017 les Jeux de la Francophonie). Plus de 15 500 participants ont pris part à l’édition 2016 de la Dictée francophone France-Québec. Elle est organisée à Saint-Dié pour la première fois.

Pour des raisons d’organisation pratique, il est indispensable de s’inscrire.

Plus d’informations dans l’article : https://www.chapelle-saint-roch.fr/2017/02/22/samedi-25-mars-a-14-h-dictee-francophone-de-france-quebec/

Logo France Québec

Les meilleures copies déodatiennes seront transmises à Lorraine Québec. Chaque région adressera les siennes à France Québec. Les premiers prix nationaux sont désignés au début du mois de mai à Paris.

Panneaux publicitaires sur le sirop d'érable à la station de métro Jean Talon à Montréal
Panneaux publicitaire sur le Sirop d’érable à la station de métro Jean Talon à Montréal

Le dimanche 26 mars de 14 à 18 heures :

  • Conférence sur l’histoire du Québec aux 16 ème et 17 ème siècles par Michel Scluck, président de Lorraine Québec et vice président de France Québec
  • Conférence sur la récolte du sirop d’érable par Gérard et Jean-Louis Bourdon membres de Lorraine-Québec
  • Animation autour du sirop d’érable
  • Parties de pichenotte, Jeu québécois traditionnel
  • Dégustation et vente de sirop d’érable et produits dérivés
  • Vente de sève de bouleau de la chapelle Saint-Roch
  • et d’autres surprises…

Logo Lorraine Québec

A la découverte d’Hildegarde de Bingen avec Paule Gehay

Hildegarde de Bingen-IMG_6586

« Notre » petite chapelle s’est à nouveau révélée un peu trop petite pour accueillir le public venu à la découverte de la bénédictine allemande Hildegarde de Bingen.

La conférence de Paule Gehay a permis à chacun d’en savoir un peu plus sur la sainte visionnaire du 12ème siécle, connue pour son oeuvre religieuse mais également auteur d’œuvres musicales et d’écrits sur la médecine par les plantes, à une époque où les communautés religieuses qui vivaient en autarcie, devaient avoir les moyens de se soigner.

Hilde garde de Bingen-IMG_6582

Cette religieuse, devenue en 2012 la quatrième femme docteur de l’Eglise, est restée relativement peu connue en France jusque dans les année 1980. La traduction de son Livre des Œuvres Divine (Visions) par Bernard Gorceix (publiée en 1982 chez Albin Michel), puis le livre que lui a consacrée Régine Pernoud (Editions du Rocher – 1994), l’ont mise en lumière. Depuis de nombreux ouvrages lui ont été consacrés dans le domaine religieux ou médical et des disques ont repris son oeuvre musicale.

Née en 1098 et morte en 1179, Hildegarde entre à l’âge de 8 ans au monastère de Bénédictines de Disibodenberg près de Mayence, alors dirigé par Jutta de Spanheim, à laquelle elle succède en 1136.

Depuis son plus jeune âge, elle des visions qu’elle va transcrire à partir de 1141, avec l’aide du moine Volmar et de la religieuse Richardis de Stade, dans le Scivias (du latin sci vias Dei « sache les voies de Dieu »), ouvrage qu’elle terminera en 1151, après l’approbation du concile de Trèves en 1147. Dans ce manuscrit, elle décrit ses visions et en précise leur sens, montrant le lien entre Dieu, l’Homme et la création, ainsi que les chemins de Dieu vers l’Homme et de l’Homme vers Dieu. Le tout est illustré d’une riche iconographie.

Après le Scivias, elle se consacre au Livre des mérites de la vie puis au livre des œuvres divines.

Parmi ses nombreux écrits sur la médecine naturelle, nous retiendrons celui sur la sève de bouleau qui a été l’objet d’une conférence à la Chapelle Saint-Roch en mars dernier.

Enfin, on lui doit des œuvres musicales, dont Ordo virtutum (Le jeu des vertus), un drame liturgique composé vers 1151.

Parallèlement, elle a consacré son temps à la création de deux monastères : en 1147, celui du Mont Saint Ruppert, puis en 1165, non loin de là, l’abbaye d’Eibingen.

Elle a également entretenu des correspondances avec l’empereur Frédéric Barberousse, les papes et Bernard de Clairvaux.

L'univers en Dieu. Deuxième vision d’Hildegarde de Bingen. Extrait du Livre des œuvres divines. On notera la parenté de l’homme de Vitruve réalisé plus de 300 après par Léonard de Vinci en 1485-1490.
« L’univers en Dieu ».
Deuxième vision d’Hildegarde de Bingen. Extrait du Livre des œuvres divines. On notera la parenté de l’Homme de Vitruve réalisé plus de 300 ans après par Léonard de Vinci en 1485-1490.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à voir « Vision » le film de la réalisatrice Margarethe von Trotta en 2009. La version originale en allemand sous-titrée en français est accessible sur internet :

Vision de Margareth von Trotta